Eradiquer le BVD : Pourquoi ?

Démarche départementale qui s’inscrit dans une tendance générale en France (la Bretagne et l’Est de la France sont très avancés) et à l’étranger (Plusieurs pays ont éradiqué le BVD ou sont en voie de le faire prochainement).

Calvados :

  • Déploiement progressif sur 4 zones (carte).

  • 3 ans par zone.

zone bvd2 

Le BVD une maladie à part

Les plans de lutte individuels que les GDS mettent en place depuis 25 ans n’ont pas eu un effet suffisant sur le long terme puisque les élevages se recontaminent périodiquement. A défaut d’une action de masse, le BVD continuera à se jouer de nous encore longtemps. Et pourtant, nous avons aujourd’hui les moyens techniques de nous en débarrasser.

 

Quelles sont les conséquences du BVD sur la santé du cheptel ?

  • Des avortements

  • Des retours en chaleurs

  • Aggravation d’autres pathologies

  • La naissance de veaux IPI :

    • Porteurs à vie du virus

    • Parfois malformés

    • Parfois retards de croissance

    • Destinés généralement à mourir jeunes

 

Et si on ne fait rien ?

  • Risque élevé de pertes sur l’exploitation (cf. tableaux).

  • Augmentation des charges (frais vétérinaires, renouvellement, …),

  • Risque de contamination des cheptels voisins ou acheteurs qui, à leur tour, vont subir des pertes parfois élevées.

 

Tableaux :

  • Impact technique dû au BVD :

 

 Source : évaluation de l’impact économique de l’infection par le virus BVD dans une exploitation laitière bovine, par C.FOURICHON, école vétérinaire de Nantes
  • Impact économique dû au BVD :

Source : évaluation de l’impact économique de l’infection par le virus BVD dans une exploitation laitière bovine, par C.FOURICHON, école vétérinaire de Nantes
Jean-François Rouland vétérinaire GDS 14