gds 14

 

            Groupement de Défense Sanitaire

                              L'action sanitaire ensemble




Previous Next
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
Changement de salle réunion à Vire Pour information, la réunion du 19 novembre prévue à Vire se déroulera à la Salle le... Read more
Téléphone de nouveau opérationnel Nous vous informons que notre problème de téléphonie est résolu. Nous sommes de nouveau... Read more
Fiche Ventilation des bâtiments d'élevage en été  Veuillez trouver ci dessous le lien vers la Fiche technique "premières recommandations pour... Read more
GDS Info : Questions à ... sur la Tuberculose Retrouvez toutes les interviews en Vidéo sur la page Youtube de l'Agriculteur... Read more
Fièvre Q Mieux la connaitre Dépliant "Fièvre Q Mieux la connaître", par le GDS France Read more
La Peste Porcine Africaine (PPA) Début septembre la Belgique annoncait la découverte de plusieurs sangliers positifs dans l'est du... Read more
Nouvelles ASDA Le formulaire ICA (information sur la chaîne alimentaire) a évolué au 1er Juillet... Read more

boutoncontactez

LA CYSTICERCOSE BOVINE

Il s’agit d’une infestation parasitaire des muscles par les formes larvaires (= cysticerques) d’un parasite très connu, Tænia saginata, le ténia de l’Homme appelé aussi Ver solitaire.

 

L’Homme se contamine en mangeant de la viande d’un bovin parasité. Le ténia peut atteindre la taille impressionnante de 5 à 10 mètres et survivre 30 à 40 ans, en l’absence de traitement. Du ténia, se détachent des anneaux contenant des œufs qui sont ainsi expulsés avec les matières fécales. La plupart du temps, il n’y a aucun symptôme, parfois de l’amaigrissement ou des maux de ventre.

 

Les œufs sont très résistants et survivent  plusieurs mois dans l’eau, dans les égouts ou sur l’herbe, ainsi que 2 à 3 mois dans le foin et 1 mois dans l’ensilage.

Les bovins peuvent donc se contaminer suite :

          • Au débordement d’une fosse septique ou à l’épandage de son contenu sur un herbage,

          • Aux épandages des boues de station d’épuration sur un herbage,

          • Au passage de promeneurs, pêcheurs ou chasseurs,

          • A la contamination de la nourriture des animaux par une personne infestée.

 

→Les bovins infestés ne présentent aucun symptôme.

La découverte de cysticerques à l’abattoir par l’inspection vétérinaire entraîne des mesures d’assainissement par le froid, d’où une moins value commerciale. En Basse-Normandie, la cysticercose fait partie des affections couverte par le Fonds d’Assainissement.

Les éleveurs concernés reçoivent un courrier du CIRVIANDE, les engageant à rechercher les causes de la contamination de leur animal (ainsi que l’exige d’ailleurs la règlementation). En l’absence de cette recherche, les cas suivants risquent de ne pas être indemnisés.

 
ATTENTION : Seuls les bovins abattus dans la région sont indemnisables par le CIRVIANDE. Si les bovins sont abattus ailleurs (ex : Bretagne, Pays de Loire), ce ne sera possible que si vous avez cotisé au fond d'assainissement de ces régions. Parlez-en avec votre négociant avant le départ des animaux pour l’abattoir.

 

C’est pourquoi, si vous recevez ce courrier, prenez contact avec le CIRVIANDE (02.31.77.16.98).

 

La règlementation en matière de transmission des Informations sur la Chaîne Alimentaire (ICA) exigera également qu’en cas de vente d’un animal appartenant à un lot où il y a eu un cas de cysticercose il y a moins de 9 mois, cela soit mentionné au dos de l’ASDA. Vous pouvez arrêter avant si, entretemps, au moins 2 bovins ont été abattus sans présenter de cysticercose.

Cisticercose

 

Pour plus de renseignements, contactez votre GDS au 02.31.44.86.87 ou par mailenveloppe .

 



nos partenairesmentions legales       GDS du Calvados 14 Rue Alexander Fleming - B.P107 - 14204 Herouville saint clair