gds 14

 

            Groupement de Défense Sanitaire

                              L'action sanitaire ensemble




Previous Next
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
Changement de salle réunion à Vire Pour information, la réunion du 19 novembre prévue à Vire se déroulera à la Salle le... Read more
Téléphone de nouveau opérationnel Nous vous informons que notre problème de téléphonie est résolu. Nous sommes de nouveau... Read more
Fiche Ventilation des bâtiments d'élevage en été  Veuillez trouver ci dessous le lien vers la Fiche technique "premières recommandations pour... Read more
GDS Info : Questions à ... sur la Tuberculose Retrouvez toutes les interviews en Vidéo sur la page Youtube de l'Agriculteur... Read more
Fièvre Q Mieux la connaitre Dépliant "Fièvre Q Mieux la connaître", par le GDS France Read more
La Peste Porcine Africaine (PPA) Début septembre la Belgique annoncait la découverte de plusieurs sangliers positifs dans l'est du... Read more
Nouvelles ASDA Le formulaire ICA (information sur la chaîne alimentaire) a évolué au 1er Juillet... Read more

boutoncontactez

La Paratuberculose   

La Paratuberculose (encore appelée entérite) est une maladie infectieuse due à une Mycobactérie.

 

Apparition

 

Cette maladie apparait sur les bovins adultes. Ce sont souvent les jeunes adultes qui sont atteints (1er, 2ème vêlage chez les femelles), toutefois on peut observer des cas chez des animaux plus âgés. Tous les systèmes d'élevage sont concernés.

 

Symptômes:

 

L'incubation dure environ 2 à 3 ans. Les signes typiques sont une diarrhée permanente ou intermittente où les bouses sont liquides, abondantes et bulleuse.

Suite à cela un amaigrissement s'installe. En fin d'évolution on peut parfois observer un œdème de l'auge.

On peut préciser que l'animal n'est pas forcément déshydraté et qu'il n'a pas de température.

 

Transmission:

 

Les sources majeures des infections sont des bovins malades ou des bovins infectés sans symptômes qui excrètent la bactérie.

Ce sont les bouses qui sont la principale source infectieuse, Le lait et le colostrum moins fréquemment.

C'est par voie orale que les veaux se contaminent. La transmission d'un élevage à l'autre est majoritairement consécutive à l'introduction d'un bovin infecté, l'épandage de fumier et de lisier est une alternative possible mais peu fréquente.

 

Diagnostic:

 

Pour confirmer une suspicion nous disposons actuellement de 2 méthodes:

puce 2diagnostic direct: mise en évidence de la présence de la bactérie.

C'est un diagnostic tardif puisqu'il détecte les animaux arrivé au stade excréteur du microbe. Ce sont des analyses comme la PCR qui propose un résultat rapide mais qui à un coût élevé ou la coproculture qui est un test qui prend du temps(la lecture de tous les résultats prend 18 semaines). 

puce 2Diagnostic indirect: mise en évidence d’une réaction immunitaire liée à la présence de la bactérie.

Cela consiste en la recherche d'anticorps spécifiques, c'est la méthode ELISA. Celle-ci est peu couteuse mais à une sensibilité moyenne.

D'autres méthodes sont possible, notamment la bactérioscopie(coloration de Ziehl-Nielsen). Toutefois il n'existe pas de méthode de diagnostic qui serait fiable tout au long de la vie de l'animal infecté.

Des protocoles diarrhée du bovin adulte sont à disposition du vétérinaire pour rechercher la cause d’une diarrhée chez un bovin. Différentes analyses sont proposées dont la Paratuberculose, le BVD, une parasitologie et une bactériologie.

 

Que faire en élevage où la Paratuberculose a été identifiée ?

 

Il n'existe pas à l'heure actuelle de traitement contre la Paratuberculose.

Un plan de lutte contre la Paratuberculose peut vous être proposé par le GDS, il est basé sur des dépistages et la mise en place de mesures sanitaires.

Pour plus de renseignements contactez votre vétérinaire ou le GDS au 02.31.44.86.87.

 

Prévention:

 

Dans les élevages contaminés par la Paratuberculose, la mise en place de mesures de lutte est l’unique solution pour obtenir, à terme :

puce 2la réduction du nombre de cas cliniques, puis sa disparition,

puce 2la limitation des nouvelles contaminations.

 

Il est donc fondamental de respecter les règles suivantes: 

  • Sur les animaux:

puce 2Ce sont les animaux malades qui contaminent le plus le milieu extérieur. La principale mesure consiste donc en l’isolement, dès les premiers signes, de tout animal suspect et de son élimination rapide.

 

puce 2Des dépistages peuvent être mis en place pour les même raisons.

 

puce 2L'augmentation de la résistance globale des animaux via l'alimentation, la prévention antiparasitaire et la qualité de l'eau, doit permettre de limiter les risques de contamination et d'expressions cliniques.

 

  • Sur les locaux:

- Nettoyage et désinfection annuelle des bâtiments.

 

  • Sur les terres:

- Ne pas épandre de fumier ni de lisier sur les pâtures, surtout celle des vaches avec leurs veaux et des génisses les plus jeunes. Préférez l'enfouissement ou le compostage. La Bactérie de la Paratuberculose est résistante et peu contaminer les pâtures.

 

  • Sur les veaux:

- En troupeau laitier: séparer dès la naissance le veau de sa mère et distribuer le colostrum pendant 3 jours puis utiliser un aliment d'allaitement (poudre de lait).

 

- Séparer strictement l'élevage des génisses de renouvellement des adultes. Pour éviter toutes contaminations par les excréments et le lait.

 

- En troupeau allaitant: ces mesures n’étant pas applicables en cheptels allaitants, une solution est la constitution de lots d'animaux positifs strictement séparés du reste du troupeau. Il faut aussi veiller aux bonnes conditions de logement.

 

Dans tout les cas il est fortement déconseillé de garder les descendants d'animaux positifs pour la reproduction.

pdfFiche technique Paratuberculose

  

Pour plus de renseignements, contactez votre GDS au 02.31.44.86.87 ou par mail



nos partenairesmentions legales       GDS du Calvados 14 Rue Alexander Fleming - B.P107 - 14204 Herouville saint clair