LE S.D.R.P

Syndrome Dysgénésique Respiratoire Porcin.

Quelle est la cause de la maladie ?

Le SDRP est une maladie contagieuse récente (1991) causé par un artérivirus. L’infection naturelle peut persister plusieurs mois avec excrétion virale. Ce virus spécifique du porc n’entraîne pas systématiquement de réponse immunitaire protectrice rapide. Moyennement résistant dans le milieu extérieur, il est sensible à la chaleur, aux variations de pH, aux Ultraviolets ainsi qu’aux désinfectants.

Comment se contaminent les animaux ?

 


Quels sont les symptômes ?

Ils sont très variables selon les élevages. Après une incubation de 4 à 7 jours, on constate des troubles respiratoires et de la reproduction. Un syndrome d’allure grippale atteignant toutes les catégories d’animaux est souvent la première manifestation de la maladie.

Sur les truies:

Perte d’appétit, pas de forte fièvre, avortements en fin de gestation, retour en chaleur, agalactie. On constate une augmentation des morts-nés et des momifiés. Les porcelets de nombreuses portées apparaissent faibles et meurent rapidement.

En post-sevrage:

On constate une augmentation des pertes.

En engraissement:

La maladie prend l’allure d’un syndrome grippal classique, avec des manifestations de type cyanose (bleuissement) des oreilles, du groin, de la vulve et des tétines.

6 à 9 mois sont nécessaires pour retrouver le niveau zootechnique antérieur à l’infection

Quels sont les traitements ?

Il n’existe pas de réel protocole d’assainissement médical. Dans le cadre de «la charte des bonnes pratiques de lutte contre le SDRP», le GDS 14 vous propose différentes stratégies d’assainissement accompagnées ou non d’une vaccination. La stratégie la mieux adaptée à votre situation est à définir en collaboration avec votre vétérinaire et, ou, votre groupement. Dans tous les cas, la stratégie adoptée doit être accompagnée de mesures sanitaires strictes.

Quelles mesures mettre en place ?

    • Eviter autant que possible toute entrée de visiteurs dans les bâtiments porcs; sinon prévoir cottes, bottes et pédiluve maintenus propres avec désinfectant à l’entrée de chaque bâtiment.

    • Pour le ramassage des porcs, prévoir un quai d’embarquement, laver et désinfecter après chaque usage.

    • Adoption et homogénéisation des portées pendant 24 heures uniquement, dans la même salle, et interdite pour les porcelets malades ou chétifs.

    • Adopter une conduite tout plein tout vide, avec un vide sanitaire de 6 jours précédé d’un nettoyage et d’une désinfection à l’aide d’un produit virucide homologué.

    • Ne pas mélanger d’animaux de bandes différentes.

    • Epandage des lisiers en tenant compte des vents dominants, privilégier l’épandage par enfouissement direct.

    • Nettoyage et désinfection de tout matériel d’épandage utilisé en commun, dès la fin de l’utilisation.

    • Introduction de cochettes, verrats, truies, porcelets, au statut connu séronégatif au regard du SDRP.

    • Respect de la quarantaine dans les élevages reproducteurs.

 

Le virus du SDRP est immunodépresseur. Il en résulte un effet aggravant des autres agents infectieux et notamment de la MAP.